Publié par : iutgea2009 | 2 mars 2010

Interview de M.Adraste

Le projet « blog et journal » de l’IUT GEA de Brétigny-sur-Orge a réalisé pour vous une série d’interviews sur les enseignants que vous côtoyez au quotidien. Aujourd’hui, voici la retranscription de l’interview de M.Adraste:

Jean Claude Adraste enseigne depuis 2003 les cours de politique de rémunération, retraite et prévoyance. Il est également formateur-consultant    en  Ressources    Humaines   et   Management.

Pouvez-vous nous raconter brièvement votre cursus scolaire/professionnel ?

J’ai d’abord obtenu une maîtrise de Droit Public en 1974. En 1984, je sors diplômé de l’INT Gestion d’Evry, et la même année, j’obtiens mon DESS en Gestion à l’Ecole de Dauphine. A 60 ans, mon cursus professionnel est assez important.  J’ai d’abord travaillé en tant que juriste à la Direction Générale de France Télécom, j’ai ensuite été chef du personnel et chef du département Plan – Budget – Comptabilité – Informatique à l’Institut National des Télécommunications. En 1992, je reviens à France Télécom, où je vais d’ailleurs y rester jusqu’en 2004. Je deviens alors tour à tour Chef du Département Gestion, chargé de mission recrutement, directeur de projet conduite du changement et évolution de la fonction RH, responsable RH / logistique / sécurité / communication, conseiller carrière cadres supérieur, et enfin, Directeur des Ressources Humaines et de la Communication au poste d’adjoint du directeur dans une unité opérationnelle de plus de 1000 salariés. En 2004, je créé mon propre cabinet de Conseil et de Formation en RH (ARFO – consultants).

Mes interventions dans le domaine des RH ou de la communication sont nombreuses également au niveau de la formation professionnel ou en école. Je suis membre du jury VAE à Evry depuis 2004. Vacataire à l’EMST de Dakar, je suis intervenant au CESI  en IDF et à Alger comme expert référent RH. J’ai été  intervenant en 2éme année à l’INT management (école de gestion), et encore aujourd’hui, formateur vacataire en Licence Professionnelle RH (continue et alternance).

Pourquoi avoir choisi la voie de l’enseignement supérieur ?

J’ai toujours été attiré par la communication et en particulier par la pédagogie pour la transmission du savoir, élément essentiel dans nos sociétés actuelles. Après avoir été DRH, je veux faire profiter de mon expérience les étudiants

Quels sont les points forts du DUT GEA ?

  • L’alternance :

Choisir l’alternance, c’est bénéficier de tous les avantages d’une formule

Qui  permet à la fois de suivre une formation et d’acquérir une expérience professionnelle. Véritable tremplin, l’alternance est un atout supplémentaire sur le  CV

1. Un principe :

Avantage : Acquérir une formation opérationnelle. L’alternance  permet d’acquérir des compétences théoriques et pratiques qui donneront  toutes les chances d’être embauché et d’évoluer professionnellement.

La réussite de l’alternance demande une forte implication : accepter un rythme de travail soutenu,  accorder autant d’importance à la théorie qu’à la pratique, à consacrer du temps de travail personnel

2. Un rythme :

Avantage : Etre à la fois en entreprise et en formation bénéficier  de l’accompagnement et des conseils d’un tuteur dans l’entreprise ainsi que des connaissances des formateurs.  Connaitre  des contextes différents les relations avec les professeurs et les stagiaires sont différentes de celles avec la hiérarchie et les collègues.

3. Un contrat :

Avantage : Bénéficier d’un vrai contrat de travail avec une rémunération l’alternance me permet d’avoir un contrat de travail et de bénéficier de ses avantages : avoir une mutuelle, cotiser à une caisse de retraite….

  • La Diversité des métiers :

Secteurs comptables et financiers :

Chefs de section fournisseurs, Responsables de la comptabilité clients, Collaborateurs d’un cabinet d’expertise comptable.

Secteurs de la gestion :

Contrôleurs de gestion, Adjoint au contrôleur de gestion (comptabilité, budget, prix de revient), grande entreprise publique ou privée ou PME/PMI.

Secteurs du commerce :

Attaché commercial, Conseiller commercial dans une banque, dans l’immobilier.

Secteurs des Ressources humaines :

Collaborateur Rh, Administrateur de la paie, Gestion des carrières.

Secteurs de la fonction publique : Nombreux débouchés dans :

La fonction publique et territoriale (cadres B et A), les services municipaux (de communication, comptables, de gestion du personnel), dans les conseils généraux et régionaux.

Quelles méthodes d’enseignements préconisez-vous ?

La méthode Inductive :

La méthode inductive est une méthode à appliquer impérativement pour transmettre les savoirs professionnels  et pour faire acquérir les compétences.

On définit la méthode inductive comme l’opération par laquelle l’esprit part des faits particuliers pour s’élever à une loi générale.

La réalité concrète est un élément indispensable pour l’apprentissage des étudiants. L’abstrait est un élèment pour eux qui est indefinissable, qui ne veut rien dire.

La méthode inductive doit respecter les trois phases de base :

1/ la phase de contextualisation c’est à dire que le professeur part d’une situation concrète pour amener le thème étudié qui devra être trouvé par les élèves guidés par l’enseignant.

2/ la phase de décontextualisation ou conceptualisation qui a pour objectif de permettre aux élèves de déduire à partir des situations des généralités.

3/ la phase de recontextualisation durant laquelle l’élève doit transformer les concepts trouvés et définis sur une autre situation. (On utilise généralement cette phase pour effectuer l’évaluation formative)

Durant ces trois phases, l’élève est ACTEUR.

On peut donc dire que la méthode inductive est une méthode active grâce à laquelle l’étudiant participe pleinement au cours. L’élève est invité à formuler lui-même les idées pour définir avec l’enseignant les résultats exacts. L’enseignant doit donc mettre en place des situations d’apprentissage où l’étudiant  est producteur s’appropriant lui-même des connaissances et compétences avec l’aide du professeur (guide).

Lorsque ce type de méthode est utilisé, il faut suivre quelques règles fondamentales :

  • la leçon doit porter sur deux ou trois points nouveaux à acquérir ;
  • le vocabulaire doit être adapté à l’étudiant  tout en restant juste et concret ;
  • le cours doit être vivant pour que les étudiants  s’y intéressent (utilisation de plusieurs sources documentaires : livres, articles, vidéo, internet…) ;
  • les notions essentielles doivent être notées  par le professeur sur un support (exemple : tableau) ; les termes à retenir doivent être notés au tableau et y restés jusqu’à la fin de la séance
  • les nouvelles notions doivent être reformulées par les élèves eux-mêmes ;
  • la séance doit se terminer par une évaluation formative pour vérifier l’acquisition des notions et/ou d’une ou plusieurs compétences ;
  • après l’ensemble des séances qui constituent la séquence, l’enseignant doit évaluer l’élève à l’aide d’une évaluation sommative.
  • à la fin de chaque activité une mini synthèse est indispensable afin d’amener une reformulation par les étudiants  eux-mêmes.

Romaric

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :