Publié par : iutgea2009 | 7 janvier 2010

La Grande Dépression

La Grande Dépression

Au sortir de la première Guerre mondiale, le redressement économique des pays  européens est appuyé par le soutien logistique et militaire des Etats-Unis.Nous sommes alors dans un environnement d’hégémonie américaine. La puissance du pays se caractérise notamment par une prospérité économique sans précédent et le sentiment éprouvé par les américains d’appartenir à la première puissance mondiale, développant ainsi une forte confiance de ces derniers envers leur économie ; on parle aussi des « années folles ».  Cet essor économique repose à 15% sur le crédit.Un nouveau moyen de s’enrichir voit alors le jour face à une hausse ininterrompue des cours boursiers, c’est l’achat d’actions à crédit.Ainsi, les américains s’endettent pour acheter des actions, dans l’optique de toucher des plus-values en les revendant. Ce système d’endettement est largement utilisé, des prêts sont accordés en masse. Cependant, la majorité des titres émis vont servir à en acheter d’autres. Les prémices d’une saturation du marché commencent alors à apparaître.  Entre 1927 et 1929, il se produit un « effet de massue » sur les taux d’intérêt, ces derniers passant de 4,06 à 7,6%. Les investisseurs ayant acheté leurs titres à crédit ne peuvent alors plus honorer leurs remboursements. Un mouvement de panique va donc saisir l’ensemble des investisseurs qui vont vendre en masse.Le jeudi 24 octobre 1929, dit « Jeudi noir », en est le point culminant ; en effet, l’indice de la bourse de New-York  chute ce jour là de 12,8%[1] L’euphorie financière des années 1920 a ainsi laissé place à un spectaculaire marasme économique, menant à la plus grande crise économique jamais connue, que l’on qualifie de « Grande Dépression ».

La troisième crise qui fera l’objet de notre étude est le krach de 1987 et son célèbre « Lundi noir », qui caractérise le 19 octobre 1987 en référence au « Jeudi noir » de 1929.En dépit de cette référence, il n’y aura pas de crise économique comme ce fut le cas en 1929.

Julien CERF


[1] Source : « La crise économique de 1929 » de John Kenneth Galbraith

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :