Publié par : iutgea2009 | 19 décembre 2009

Les Émirats en faillite

Les Émirats en faillite

Le pays a fait l’objet d’un développement économique prospère, notamment grâce à un essor sans précédent dans le secteur du bâtiment et des travaux publics (25,6%[1]) et à une croissance significative des industries manufacturières (19,8%), de l’immobilier (16,9%), du secteur financier (11,5%), des transports et des communications (8,3%) et du tourisme, permettant à l’émirat de générer un taux de croissance annuel  se maintenant à 6,4%.

Toutefois, cet essor n’a pas empêché le pays d’être lesté de 80 milliards de dollars de dettes, Dubaï semble au bord de la faillite. L’une des holdings les plus importantes de l’émirat, Dubaï World, propriétaire via ses filiales immobilières, du gigantesque complexe hôtelier construit sur une île artificielle en forme de palmier, a demandé à ses créanciers un sursis pour renégocier l’intégralité de ses dettes, soit 59 milliards de dollars.

Le pays ne compte plus rien rembourser avant le 30 mai, afin de mener à bien cette restructuration, ce qui suppose de ne pas honorer les prochaines échéances (9 milliards de dollars dus dans les quatre mois qui viennent).

Cette annonce à, dans un premier temps, affolé les marchés. Le flamboyant émirat pointe en effet au sixième rang mondial des États les moins solvables de la planète[2]. Et pour cause, la dette de Dubaï World apparaît d’autant plus inquiétante qu’elle intervient le jour même où l’émirat annonce avoir levé 5 milliards de dollars de Bons du Trésor auprès d’Abou Dhabi (l’institut pétrolier national). Les fonds ont été apportés par deux banques importantes du pays : la National Bank of Abou Dhabi et la banque islamique Al-Hilal Bank, aujourd’hui surveillées de près par les marchés, alors qu’elles sont localisées dans l’État le plus riche des membres de la Fédération des Émirats arabes unis.

Cependant, cet apport ne suffit pas à éponger les nombreuses dettes de Dubaï, qui représentent au total 70% de son PIB.

Julien Cerf


[1] Part du secteur dans le développement économique des Emirats.

[2] D’après l’agence de presse Bloomberg spécialisée dans la finance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :